Tourisme autour de Langeac à l'époque

Tourisme autour de Langeac à l'époqueLangeac (507 m.; chemin de fer; cars pour Brioude, Saugues, Le Puy en Velay et Saint-Flour; Hôtel du Commerce, 38 av. de la Gare, 18 chambres; Hôtel Terminus, à la gare, 12 chambres; Hôtel Central, 17 av. Victor-Hugo, 14 chambres), petite ville prospère de 5.225 habitants, sur la rive gauche de l'Allier, dans un riant bassin encadré de montagnes.

Eglise, du XV° avec stalles de 1526, clôture de chapelle en fer forgé. Mise au tombeau et retable polychromé. Maisons anciennes. Dolmen classé. Mines de charbon à 6 km Sud.

De Langeac au Puy en Velay ou à Saint Flour.
De Langeac à St Chély d'Apcher (route de 59 km Sud-Ouest; intéressante traversée de la Margeride ). De Langeac, on suit sur 17 km la route de Saint-Flour. Au carrefour, 2 km au-delà de Pinols, on prend à gauche la route D. 41. Fontchave. On s'élève par de grands contours sur le versant oriental de la Margeride . Bifurcation où la route D. 41 tourne à gauche pour contourner le mont Mouchet par le versant oriental.

Tourisme autour de Langeac à l'époqueLa route C. 48, qui s'embranche à droite, contourne au contraire ce sommet par son versant occidental, où a été érigé le monument aux Maquis de France; les deux parcours se rejoignent sur la ligne de faîte de la Margeride : nous continuons de décrire ci-après celui de la route D. 41.

Auvers, à gauche. On passe au pied du mont Mouchet (1.465 m.), à droite. On croise la route de Saugues à Saint-Flour. La Croix du Fau (1.270 m.; belle vue), point culminant de la route, où l'on passe la ligne de faîte de la Margeride ; on y rejoint la route N. 589 qu'on suit désormais en descendant sur le versant occidental de la Margeride .

On laisse à gauche le signal de Montgrand (1.419 m.; ascension en 40 min.). Fraissinet. Descente dans la vallée de la Truyère.

Le Malzieu-Ville (860 m.; cars pour Saint-Chély, Saugues et Le Puy en velay; Grand Hôtel, 28 chambres; Hôtel de la Renaissance, 10 chambres; Hôtel de la Margeride, 12 chambres), 860 habitants, station estivale, sur la rive droite et dans un méandre de la Truyère franchie par un beau pont, au confluent du Galastre. C'est une petite ville ancienne, très agglomérée, jadis entourée de remparts dont il reste de grosses tours, aujourd'hui assez industrieuse: fabriques de serges, de couvertures, tanneries. Elle est fréquentée comme villégiature d'été par des méridionaux et surtout par des familles algériennes. Promenade du Foirail, ombragée de vieux arbres.

Tourisme autour de Langeac à l'époqueCe sont les bords de la Truyère qui font surtout le charme du Malzieu. Une très belle excursion consiste à descendre la vallée jusqu'à Garabit : cette course peut se faire assez facilement aux basses eaux avec un pécheur pour guide; certains coins des gorges valent les défilés les plus vantés.
A 2 km Nord-Ouest, la chapelle et le village de Saint-Pierre-le-Vieux sont perchés sur la crête du roc de Saint-Pierre qui domine la rive gauche de la Truyère: au pied du promontoire, la rivière coule entre de grandes roches et des aiguilles de granit fort belles. Au-dessous du village se creuse la roche trouée dite porte des Fadelles. La route N. 589 sort par un grand lacet de la vallée de la Truyère et s'élève jusqu'à 1.026 m. d'altitude. A gauche, sur un rocher, donjon carré de l'ancien château d'Apcher. Descente rapide pour croiser la ruisseau de Chandaison. Saint-Chély-d'Apcher (1.000 m. d'altitude).

Tourisme autour de Langeac à l'époqueAu-delà de Langeac, la route N. 585 coupe un méandre de l'Allier puis redescend dans la vallée.
Chanteuges (chemin de fer), pittoresque village bâti à 529 m. d'altitude sur un promontoire basaltique, avec les restes d'une ancienne abbaye bénédictine devenue en 1137 prieuré de La Chaise-Dieu: belle église romane dont la net a été revoûtée d'ogives au XVI°; bas-côtés voûtés d'arêtes, abside flanquée d'absidioles; beaux chapiteaux; stalles de la Renaissance. A côté, chapelle de l'Abbé, du début du XVI°. Tour fortifiée du XIV°.
Sur la rive opposée de l'Allier, Saint-Arcons-d'Allier: église romane; croix de fer du XVI°; belles colonnades basaltiques.

En face de Saint-Arcons débouche la charmante vallée de la Desge où se trouve, à 5 km en amont, Pébrac: église (XI°) et autres restes (XV°-XVII°) d'un monastère génovéfain dont fut abbé le célèbre M. Olier, fondateur des Sulpiciens (1608-1657); à la sacristie est conservée une précieuse chape byzantine; l'ancienne chambre de l'abbé est décorée de peintures murales du XVIII°.

En amont de Saint-Arçons d'Allier, on peut faire une fort jolie promenade en continuant de remonter sur 7 km 5 les pittoresques gorges de l'Allier. On passe par (4 km 5) Saint-Julien-des-Chazes (chemin de fer): ancien prieuré. En face, sur la rive droite, dans un magnifique décor rocheux, église romane, isolée, de Sainte-Marie-des-Chazes. La route se termine à (7 km 5) Prades (chemin de fer), petit village dans un site superbe, en amont duquel les gorges ne sont plus suivies que par la ligne de Nîmes. La route N. 585 s'éloigne de l'Allier et s'élève longuement sur le plateau de Saugues où elle atteint 1.000 m. d'altitude.

 

Tourisme autour de Langeac à l'époque
Tourisme autour de Langeac à l'époque
Tourisme autour de Langeac à l'époque
Tourisme autour de Langeac à l'époque

L'Etoile Chambres et tables d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile Maison d'hôtes se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.